Le blog de l'AMM

Nous nous permettons de relayer ici un article publié par Alain GUINGOIS sur le groupe GOSHINKAI Facebook que nous trouvons très pertinent en cette fin d’année 2018:

A tous ceux qui sont de bonne volonté, à tous mes élèves, à tous mes amis.
Je souhaite leur adresser quelques lignes de sympathie et de quiétude ; en ces temps tourmentés et à l’approche de 2019.
Je voudrais remercier tous ceux qui me suivent depuis plusieurs années, pour certains une vingtaine d’années. Merci à tous ceux qui aiment notre école Goshinkaï, d’une manière ou d’une autre. J’espère que nous pourrons continuer à préserver ce trésor qu’est notre école dans le futur.
Agir pour le « bien » est toujours gratifiant.
Ne perdez pas votre temps avec les gens agressifs, les manipulateurs, les arrivistes, les prétentieux, les méprisants ce sont de pauvres gens même s’ils sont plus riches que vous.
Et surtout ne les copiez pas.
J’essaie modestement de préserver la cohésion de ce groupe Goshinkaï afin que nous puissions nous entraider.
**Devenez votre propre refuge.***
Le Goshinkaï est la voie de la paix, pas de l’amour, seulement de la paix.
La voie de la paix du Goshinkai, c’est aussi la voie du « milieu ». Le milieu c’est l’endroit où l’on peut regarder à droite et gauche tout en gardant son équilibre.
Compter sur les autres pour vous apporter la paix est totalement futile.
La paix vient de l’intérieur.
Seule une transformation intérieure pourra vous conduire sur cette voie. Sans tomber dans l’utopie, juste une transformation en soi, pour soi et par répercussion dans votre relation avec les autres. Cette posture mentale pourra peut-être vous protéger (« goshin ») et je le souhaite, vous aider à mieux vivre.
Ce n’est pas une fuite devant l’action, au contraire.
La connaissance de soi mène à une compréhension plus claire et avec une réflexion claire vous pouvez agir. (L’étude de soi est une des disciplines du Goshinkaï)
Admettez que vous êtes de passage sur cette terre, restez conscient de ce qui vous entoure et protégez-vous de ce qui peut vous nuire.
Donnez de l’importance à ce que vous faites sans vous croire important. Le monde idéal n’existe pas, mais l’homme ou la femme proche de l’idéal c’est peut-être vous.
La bonne volonté n’empêche pas de faire des erreurs, mais elle permet d’en corriger quelques-unes.
A bientôt
Alain Guingois