Goshinkai ju-jutsu

Définitions et histoire

Le Goshinkaï est une école de défense, de combat à main nue et avec armes créée par le français Alain GUINGOIS, expert en arts martiaux.

C’est en 1989 que Soke GUINGOIS crée le Goshinkaï après avoir passé plus de 25 ans à étudier différents styles et disciplines martiales. Il met au point, en collaboration avec des experts japonais et américains, un système utilisant les techniques anciennes et modernes les plus adaptées et les plus efficaces pour répondre aux besoins des pratiquants de notre époque.
C’est donc, après de nombreuses années d’étude et de pratique que Maître GUINGOIS a décidé de créer sa propre école. Son expérience, acquise dans les plus anciennes écoles tel que le Nitten Ichi Ryu, le Daïto Ryu ou le Hakko Ryu, mais également dans des styles plus modernes comme le Gracie Ju-Jitsu, témoigne du sérieux de son enseignement. La connaissance du Kung-Fu (bouddhiste) complète de façon importante sa formation.

Alain GUINGOIS a étudié au Japon (tradition, culture et enseignement nippon), aux États-Unis (pour le réalisme de la pratique et l’application technique), ainsi qu’en Europe lors de nombreux stages.
Il n’a par ailleurs jamais cessé de faire évoluer la pratique et l’enseignement au sein de son école. En tant que véritable chercheur et créateur, il façonne et améliore continuellement la technique afin de répondre aux besoins réels de la vie de tous les jours.
Pour diversifier encore d’avantage son enseignement, il intègre également le travail des armes (couteau, bâton, sabre, matraque, etc.), ainsi qu’une gymnastique douce: le Shintaïso.

En Goshinkaï, la progression technique n’est pas la seule préoccupation du budoka. Dans un souci d’équilibre et de recherche de l’harmonie, l’esprit est autant sollicité que le corps. De nombreux thèmes de réflexion sont abordés, tel que l’auto-observation, la santé, l’histoire des arts martiaux, etc.

Il est à noter que « Goshinkaï » est une marque déposée en France. Ce terme ne peut être utilisé sans l’accord de la Fédération des Arts Corporels et Educatifs (FACE).