Shinkendo

Définitions et histoire

Le Shinkendo est par définition « la vraie voie du sabre ». Cette discipline a été créée par Kaïso Toshishiro OBATA grand maître et expert en Aïkido, Bojutsu, Aïki-jutsu ou encore Kobudo.

Kaïso Toshishiro OBATA étudia les arts martiaux dans les plus anciennes écoles japonaises et y apprit notamment la stratégie du combat, l’utilisation des armes, la défense à main nue et le zen. Après plusieurs années de pratique, de recherche et de réflexion, il établit les fondations du Shinkendo. Ainsi, cette discipline fait partie des Shinbudo (nouveaux arts martiaux), mais puise ses racines dans plus de 1000 ans d’histoire. C’est un art martial résolument moderne qui intègre, dans une approche actuelle du monde, des techniques et une philosophie ancienne dont la source est assurément traditionnelle. [Charles/Obata]

Contrairement aux autres écoles, le Shinkendo propose une approche complète de la pratique de l’escrime japonaise, au travers d’un style compréhensible et accessible aux hommes et femmes désirant apprendre le maniement du sabre. Il ne se limite pas uniquement à un travail physique. Il respecte les particularités du Do (la voie) en intégrant le développement de la maîtrise à 1 ou 2 sabres (Nitoken) et de l’esprit. C’est pourquoi, cette pratique du sabre japonais inclut une philosophie (Kyogi) et un ensemble de techniques (Jitsugi) appropriées.

[caligraphie_shinkendo] La philosophie du Shinkendo est basée sur le Kuyo Junikun et le Hachido. Ensemble, ces enseignements forment l’idéal du Jinsei Shinkendo : « le Shinkendo c’est la vie et la vie c’est le Shinkendo ». Il est donc nécessaire d’apprendre les valeurs du Shinkendo et de s’en imprégner pour les intégrer dans notre quotidien, afin d’améliorer notre mode de vie.

Il est imporant de noter que le terme « Shinkendo » est déposé au Etats-Unis et au Japon, ainsi que dans de nombreux autres pays. Tout comme le mot « Shinkenjutsu », il ne peut pas être utilisé sans l’autorisation de l’International Shinkendo Federation (ISF).